martedì 29 aprile 2014

Bientot en français: la ville de Gaeta selon les étudiants du centre d'études I Sassolini della Fenice

Enfin un projet qui motive les ados! Si la crise rend la vie infernale à qui a envie de la voir rose, on peut considérer que les ados sont ceux qui souffrent le plus la difficile et incompréhensible (pour eux et beaucoup d'autres) situation dans laquelle l'Europe verse actuellement. Comment agir pour leur faire comprendre que, non, ils n'étudient pas pour rien, qu'un jour ils trouveront eux aussi une place dans notre société? Comment leur rendre l'enthousiasme et la force de perservérer quand papa rentre du travail avec son préavis en main ou quand, après des années d'université, on lui promet une belle place à Singapour, logement et moustiques compris dans le déplacement? Non, vraiment, etre parent des ados aujourd'hui, ce n'est pas de la rigolade. Ici, à Gaeta, dans un village qui vit essentiellement de la peche et (en théorie) du tourisme, c'est vraiment compliqué. Pour tenter d'inverser la tendance au pessimisme, les responsables du centre d'études ( qui s'occupent d'aider les enfants et les ados à faire leurs devoirs pendant que les parents sont au travail et qui ouvre ses portes de 15h à 19h30 tous les jours) ont pensé à une nouvelle méthode: s'appuyer sur ce que l'on reconnait comme points faibles. Le visage encore plus sombre que d'habitude, en coeur, les élèves de troisième supérieure  demandent: "et c'est à dire?". Très simple: si tout le monde continue à broyer du noir, on n'en sortira jamais. Il faut donc faire en sorte que ce qui pose problème au développement de la ville devienne un avantage. Et comme cela, les élèves se sont mis à penser. Pas très convaincus quand meme, la directrice du centre leur a montré un reportage sur la Zélande et la façon dont le tourisme y est géré ... il n'y a pas besoin d'etre la capitale d'un empire pour etre un lieu agréable et intéressant. Un peu plus sereins, les ados ont accepté la proposition des éducateurs: créer un manuel en français, d'abord, qui parle des raisons pour lesquelles visiter Gaeta aujourd'hui et peut-etre meme s'y installer. L'idée serait celle de présenter cet ouvrage dans plusieurs langues européennes. La liste des lieux à décrire est déjà faite et dès lundi 5 mai, les cours de français du centre I Sassolini della Fenice se tiendront dans les endroits choisis, pour y trouver la juste inspiration, reprendre la sérénité nécessaire pour avancer et, malgré les difficultés, croire encore en ses reves.